Le 14 février

Célébrée à la mi- Février, cette dernière vient joyeusement rappeler à tout le monde son célibat ou son bonheur d’être en couple. Mais comme tous les événements populaires, elle possède son lot de détracteurs et de supporters.

En effet, il y a ceux pour qui le Saint Valentin n’évoque qu’un jour de plus où ils rencontreront des êtres transits qui se collent à eux dans le métro, des insupportables spectateurs qui se font des bisous dans le rang d’en face au cinéma ou bien les seuls au monde qui racolent sur votre fil d’actualité Facebook à coups de « Je t’aime mon amour » mielleux.

La Saint Valentin : ladite fête des Amoureux

Et il y a ceux  pour qui c’est le jour idéal pour déclarer sa flamme, passer du temps avec l’être cher du moment ou du passé. L’ enchantement et l’union sont exaltés le temps de 24heures avant de retourner à leurs routines familières. Mais bien qu’elle soit une fête commerciale controversée, il s’avère qu’il est très difficile de passer à côté, tellement les enseignes et même les pages des sites internet nous matraquent de rouge et de cœurs à tout va. Du Doodle d’aujourd’hui aux vitrines des boutiques d’opticiens, toutes les raisons sont bonnes pour vous rappeler que l’on vit un jour unique.

D’où vient la Fête des Amoureux ?

De manière logique nous avons voulu nous renseigner sur l’historique de cette fête. D’où vient cette habitude le 14 février, jour qui est rarement ensoleillé, que nous devrions déclarer davantage notre amour à l’être qui partage notre vie ?

Et pas qu’en occident, d’ailleurs, dans de multiples pays les gens prennent le temps de s’échanger des mots doux, passer une soirée romantique et bien d’autres exercices du style. Il semblerait que cette coutume remonte à très longtemps. Ainsi elle trouverait ses origines dans la littérature médiévale, mais aussi durant l’Antiquité et la période gréco-romaine. Que de pistes à explorer…

Au début, il s’agissait de jeux amoureux qui s’exécutaient dans la rue, à Rome, durant les fêtes annuelles des Lupercales dans le but de fêter la femme de Jupiter, Junon (mère de la fécondité). Au moyen Age, ces jeux plutôt neutres, tendent, vers un côté plus religieux. Le christianisme adopte cette fête  pour adjurer les diables incontrôlés de l’éros païen.

Petit à petit, les catholiques qui essayent de contrôler les désirs du corps feront de la version originale d’éros une version un peu plus fluette en intégrant une dimension romantique. L’idée était de faire passer le messager suivant : l’amour de la personne compte tout autant que l’amour physique. C’est le temps de la passion amoureuse ! La mention : Fête des amoureux renvoyant au 14 février (faisant référence, à cette époque, à la première période de reproduction des oiseaux) ne sera mentionnée comme telle qu’au 14ème  siècle par Geoffrey Chaucer, ancien codificateur de la langue anglaise.

Le jour de l’amour est logiquement repris par de grands noms de la littérature : notamment les poètes Othon de Grandson et Charles d’Orléans qui insert cette légende à la cour de France qui se perdra pendant quelques siècles. Au 19ème siècle, la Saint Valentin refait surface dans les écrits de Flaubert ou de Stendhal. Le jeu perd de son mordant bucolique : il ne s’agit plus de célébrer la plus belle fille du village mais de déclarer sa flamme à l’être cher. Le monde de l’industriel s’y mêlant, la fête devient sociale et commerciale. On manifeste sa flamme en rompant avec la monotonie du quotidien.

Vers une fête de plus en plus commerciale…

Et quoi de mieux qu’une marque d’affection matérielle pour le faire. Nous avons classés les trois sortes de cadeaux le plus répandus :

  • Présents inoubliables  et renversants : Restaurant et nuit à l’hôtel

Emmener votre amoureuse ou votre amoureux dans un grand restaurant où deux asperges se battent en duel, le ou la fera sans nul doute rêver. Des serveurs au petit soin vous aideront (que trop peu) à passer un moment d’exception avec l’être aimé(e). Et pourquoi ne pas continuer avec une nuit d’hôtel ou dans un logis grandiose où vous pourrez batifoler en toute quiétude de ne pas réveiller les enfants à côté.

  • Un classique qui fait toujours plaisir : Chocolats, fleurs, cadre photo

Vous serez sans doute des millions, Messieurs,  à rentrer ce soir avec un petit cadeau dans votre sacoche. Et pour cause, les chocolatiers et papetiers réalisent de très belles journées les jours précédents le 14 février. Un cadre photo de vous deux, des chocolats de chez Fauchon et bien d’autres. La palme revient aux fleuristes qui réalisent en une journée le chiffre d’affaire d’une semaine.

  • C’est l’attention qui compte : délicatesses personnalisées

Les originaux, les réticents et autres revendicateurs d’une fête purement commerciale, feront sans doute eux aussi, l’effort de montrer à leurs femmes (et vice versa) qui les aiment. Et pourquoi ne pas acheter à madame ou à monsieur, le casque ou le sac qui lui faisait tend envie. Personne ne vous oblige à faire comme les autres.

Exaltez votre amour sur le ton qui vous plaira.